accès Campus

Témoignages

28/11/2016 - Témoignages

Cécilia Houvenaghel : une ex-alternante directrice d’agence

Après le BTS en alternance (2005) et l’ITB (2012), elle est aujourd’hui directrice d’agence

«  L’alternance est pour moi le meilleur moyen de se former et d’intégrer le monde du travail »

Un parcours non linéaire : à la recherche de sa voie

Pourquoi le secteur bancaire ?
C’est un concours de circonstances : la banque suscite rarement des vocations. J’ai passé mon bac en 2002 et j’ai souhaité ensuite faire du droit. Mais j’ai très vite arrêté la fac dont le fonctionnement ne me convenait pas : trop impersonnel et dépourvu de sens à mes yeux. J’ai travaillé et, début 2003, je me suis rendue au Salon de l’Etudiant à Lille. Toutes les banques étaient là. L’enseignement proposé m’a paru très pratique : du réglementaire, du relationnel, du technique … J’ai passé des entretiens avec des tests d’ailleurs très poussés et une banque m’a recrutée en alternance pour préparer le BTS avec le CFPB.

Des métiers où l’on ne s’ennuie pas, où les femmes aussi peuvent avancer

Qu’est-ce qui fait selon vous l’attrait de ce secteur ?
Les métiers sont très riches, très divers ; les journées sont toutes différentes. L’aspect relationnel est vraiment prononcé. Nous sommes au cœur de l’économie, surtout avec la clientèle de professionnels. On se sent utile. Il y a tellement de sujets différents d’un client à l’autre… On apprend tous les jours. Je ne m’attendais pas à une telle variété avant d’intégrer la banque.
De plus, les femmes ont accès à tous les postes importants dans ce secteur. Les congés maternité ne les vouent pas à la relégation … Moi-même, j’ai obtenu mon poste de directrice d’agence au retour de mon congé maternité.

L’alternance : les banquiers jouent le jeu !

Quel intérêt voyez-vous à l’alternance ?
Elle n’a que des avantages ! Nous sommes  immédiatement dans la pratique. De plus, les employeurs du secteur jouent le jeu quand ils recrutent des alternants.  Ils ont vraiment la volonté de faire évoluer les jeunes collaborateurs. Une évolution qui se poursuit par la suite.

D’où l’idée de l’ITB …

En fait, à peine inscrite au BTS, quand j’ai eu en main toutes les infos sur les possibilités d’évolution interne, j’ai visé l’ITB ! Bien sûr, ça ne s’est pas fait tout de suite, j’étais trop jeune. Mais je le voulais : il faut d’ailleurs être sacrément organisé, bosseur et motivé pour le réussir. 

La formation permanente accompagne l’évolution du collaborateur

J’ai également participé à des formations qualifiantes comme le cycle Directeur d’Agence et à plusieurs sessions de renforcement des compétences en management, en analyse financière et autres thématiques.

Un futur en mouvement

Quel message pour les candidats à l’alternance ?
Comme tous les secteurs, celui de la banque est en mutation rapide. Il faut pouvoir s’adapter aux changements qui se produisent à tous les niveaux et savoir les accepter : évolutions technologiques, modifications des habitudes des clients, mises à jour réglementaires fréquentes.
 
Quels sont vos projets ?
Me poser un peu ! Ma carrière est encore longue…  A terme, plusieurs idées m’intéressent : une expérience au siège de ma banque ou encore à l’étranger, notamment au Sénégal. La formation m’intéresse aussi beaucoup. Je serais volontiers intervenante au CFPB.

 

 

Tags : Témoignages Ancien élève Candidat à l'alternance CFPB Etudiant Formation en alternance Candidats alternance Anciens élèves Etudiants