accès Campus

Témoignages

26/11/2015 - Témoignages

Témoignage de Motia LAJMI analyste risques senior, lauréate du CESB CGP

Motia Lajmi, analyste risques senior, lauréate du CESB CGP.

« Je me suis prise au jeu ! …Tout m’a passionnée ! J’ai beaucoup aimé cette formation ».

Pourquoi vous êtes-vous inscrite au CESB CGP ?

Dans ma fonction actuelle d’analyste des risques de prêts immobiliers, la partie patrimoniale prend une importance grandissante ; nous y traitons des dossiers de plus en plus complexes…
J’avais besoin de comprendre notre nouvelle clientèle patrimoniale et les ressorts de sa fiscalité. Sans devenir l’experte des produits pour clients patrimoniaux, je voulais maîtriser le risque auquel pouvait s’exposer cette clientèle.

Et je me suis prise au jeu ! Les cours, la fiscalité… tout m’a passionnée ! J’ai beaucoup aimé cette formation, courte mais intense ! Aujourd’hui, à l’issue de ce cursus, j’ai envie d’aller plus loin dans la technicité et de faire de l’ingénierie patrimoniale.

Qu’avez-vous apprécié dans cette formation ?

  • J’ai aimé jongler avec les rouages, étudier tous les montages possibles autour de la situation d’une seule personne, aider le client à comprendre les conséquences de ses choix.
  • J’ai apprécié l’insistance sur la transmission d’entreprise
  • Avec cette formation, nous plongeons dans la pratique, c’est du 100 % opérationnel : nous travaillons sur des cas concrets, des retours d’expériences vécues.
  • J’ai beaucoup apprécié l’accompagnement par le CFPB : notre interlocutrice était très à l’écoute, toujours présente pour expliquer et nous rassurer. Je suis très heureuse de ces échanges. Cela dit, j’avais obtenu l’ITB en 2002 en Tunisie (j’ai travaillé en France et en Tunisie). J’ai donc déjà testé le sérieux du CFPB, aussi bien à l’étranger qu’en France.
  • Le panel de participants de tous horizons suscitait des apports mutuels, des échanges d’informations pendant et après les cours. On a toujours à apprendre les uns des autres, c’est ma philosophie, y compris au bureau. Grâce au CESB CGP, nous tissons des liens, nous enrichissons notre réseau. Je compte bien pour ma part rejoindre l’association des diplômés du CESB.

Que diriez-vous à quelqu’un qui se demande s’il doit s’inscrire ?

Pour réussir, il doit savoir à quoi s’attendre. C’est une formation qui demande beaucoup d’investissement dans le travail. Au-delà des cours, nous avons à mener des recherches personnelles. C’est une formation reconnue RNCP niveau 1(niveau master2), donc très exigeante.

Il faut acquérir préalablement des connaissances de base : avant la rentrée, il y a donc un travail à faire sur les fondamentaux requis. Ensuite, c’est le principe de la classe inversée qui s’applique : nous préparons les cours en amont de la semaine de regroupement ; une fois réunis, nous posons les questions et complétons les cours.

Enfin, il faut avoir l’esprit d’équipe, être prêt à échanger des connaissances, être solidaires. On ne joue pas perso ; ce n’est pas un concours ! Et de toute façon, le gestionnaire de patrimoine ne travaille pas seul, il s’entoure d’experts.

Tags : Témoignages Ancien élève Formation diplômante