accès Campus

Témoignages

01/03/2011 - Témoignages

Master 2 CCPro : Yannick Beyer et Marc-aurèle Martone, anciens apprenants

Témoignes de Yannick Beyer, apprenti à la Caisse d’Epargne, issu d’un master 1 de Droit privé et Marc-Aurèle Martone, apprenti à la Société Générale, issu d’un master 1 Économie monétaire et bancaire,  extrait de Passerelles,  la lettre n° 16  - mars 2011.

Pourquoi ce choix du M2 CCPro ?

YB : La banque m’intéresse parce qu’on y trouve tous les métiers – du marketing, du juridique, du commercial… – et parce que c’est un secteur qui recrute. En naviguant sur le Net, j’ai trouvé le site du CFA Banques ; le principe de l’alternance, mêlant théorie et pratique, m’a attiré.


M-A M : En M1, j’ai fait un stage de six mois à la SG et j’ai eu l’occasion d’échanger avec des étudiants en apprentissage. L’alternance me semblait particulièrement adaptée à une dernière année d’études pour être performant sur un plan théorique et parfaitement opérationnel face à la clientèle. Sans oublier le confort financier de la rémunération. Et puis j’aime l’idée de financer un boulanger ou un marchand de journaux : c’est un métier utile.

Comment se déroule l’expérience en entreprise ?

YB : Nous sommes bien encadrés et vraiment formés au métier, avec le soutien du tuteur. J’accompagne les conseillers clientèle de professionnels et maintenant, je commence à prendre des responsabilités. Quand j’ai une interrogation, c’est toute l’équipe qui me guide.

M-A M : Sans tuteur, on ne fait rien. On ne peut pas envisager d’être livré à soi-même, au bout d’une semaine, face aux clients.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce parcours ?

YB : La formation, très pratique, avec des enseignants professionnels de banques qui sont très à l’écoute. Le suivi de tous les jours dans l’entreprise avec le tuteur. À l’EM, nous avons également un tuteur pour l’aide au mémoire. Et puis la rémunération, bien sûr…


M-A M : Les cours très complets à l’EM, très concrets au CFPB et immédiatement applicables au quotidien puisque les intervenants sont des professionnels 100 % banque.

Si vous deviez présenter cette formation à des étudiants, que diriez-vous ?

YB : Il faut le tenter. C’est une bonne opportunité pour trouver du travail et la banque ouvre à tous les métiers. Bien sûr, il faut aimer les objectifs et la pression. Il n’y a pas de routine.

M-A M : Je leur conseille vraiment ce type de formation avec le CFPB pour tous les avantages dont j’ai parlé, notamment parce qu’on est opérationnel plus vite. De plus, tous les étudiants vous diront que 35 heures de cours par semaine, au bout de quatre ans, on en a un peu assez ! On est coupé du réel, alors que l’alternance avec les journées en entreprise nous donne une bouffée d’oxygène. Je recommande sans réserve.

Comment voyez-vous votre avenir ?

YB : À terme, j’aimerais exercer une activité juridique dans le secteur bancaire. Mais c’est encore difficile à dire pour l’instant.


M-A M : Les premiers mois m’ont confirmé que je voulais être conseiller clientèle de professionnels.
Ensuite, peut-être chargé d’affaires entreprises. Ou l’analyse des risques, pourquoi pas ? Pour l’instant, j’acquiers les compétences nécessaires pour me faire recruter en septembre. J’aviserai en fonction des besoins de l’entreprise. Quand des postes se libèrent, on nous le fait savoir. Le marché des professionnels, c’est une excellente porte d’entrée.

Tags : Témoignages Formations Ancien élève