accès Campus

Témoignages

14/01/2013 - Témoignages

Licence CCE : témoignage du Directeur de l’IUT de Cergy-Pontoise

Témoignage de Eric de Saint Léger, extrait de Passerelles, lettre n°24 - janvier 2013

 

Eric de Saint Léger, Directeur de l’IUT de Cergy-Pontoise.

 

Quel est votre retour d’expérience au terme de cette première année de la licence CCE sur Cergy-Pontoise ?

Les journées de formation se passent très bien, c’est un vrai plaisir de faire cours. Les échanges sont extrêmement riches : nous travaillons sur des thématiques communes aux différentes enseignes — relation clients, connaissance de certains produits, évolutions de la législation… Cela permet de discuter un peu des problématiques de chacun, en tout cas de comprendre les pratiques de chacun.

Comment qualifieriez-vous l’implication des apprenants dans cette formation ?

J’évoquerais plutôt trois points que j’estime révélateurs. Tout d’abord, le taux de présence, qui est très élevé. C’est lié à l’engagement
de chacun : les candidats bien sûr, mais aussi les banques — qui sont attachées à la présence de leur salarié — et les formateurs.
Ensuite, les résultats. Les résultats sont bons et ils le sont simplement parce que les candidats travaillent. Le diplôme est là pour reconnaître un
niveau d’implication et derrière ce niveau d’implication, on trouve les compétences. Ce qui revient à dire que quelqu’un qui s’implique aura son diplôme, même si c’est sans mention. On est dans une logique de reconnaissance de l’apprentissage, avec à la clé un travail sur la notion d’engagement. Le troisième point concerne le mémoire. Ce mémoire, on le souhaite le plus ancré possible dans l’activité professionnelle
des apprenants, et donc centré sur un projet qu’ils mènent en entreprise. Donc on «colle» à la réalité de leur métier tout en leur apportant nos compétences universitaires, méthodologiques, de réflexion… Je pense leur montrer ainsi le lien entre ce que l’on fait en formation et en poste. Et, ce faisant, renforcer leur motivation.

Est-ce pour vous un élément déterminant pour les résultats – plus que bons – de la Licence ?

A l’évidence. L’autre explication tient au fait que cette formation répond à un objectif de GPEC (Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences). Aujourd’hui, les personnes qui entrent en formation chez nous se voient, pour nombre d’entre elles, proposer un nouveau poste ou de nouvelles responsabilités. La formation correspondant à un projet professionnel, tout le monde est impliqué de fait. Et sait pour quoi il est là.

Vous êtes l’ancien Responsable de la Licence CCE, et maintenant Directeur de l’IUT de Cergy-Pontoise. Quel avenir voyez-vous pour cette licence ?

Elle a vocation à prendre de l’ampleur pour peu qu’elle continue à «coller» aux attentes des banques en termes de besoins de compétences et d’aide à la gestion de carrière.

* Conférence des Présidents d’Université

Tags : Témoignages