accès Campus

Témoignages

01/01/2014 - Témoignages

Licence CCE Cergy-Pontoise : Christian Gérard, responsable de la Formation Ile-de-France pour LCL

 Témoignage de Christian Gérard, responsable de la Formation Ile-de-France pour LCL, extrait de Passerelles,  la lettre n° 24  - janvier 2013.

Les objectifs visés par la formation (améliorer la maîtrise des techniques bancaires des collaborateurs, renforcer leurs compétences commerciales et leurs aptitudes à la négociation sur une clientèle bonne gamme) vous semblent-ils atteints ?

Atteints oui, car progressivement les apprenants ont acquis des compétences et, dans le même temps, une certaine aisance dans la communication avec les clients — ce qui témoigne d’une prise de confiance en eux. Si l’on observe la répartition des rôles entre l’université et le CFPB, chacun a sa partition.

Côté universitaire, un solide apport en techniques bancaires sur la partie environnement, juridique, fiscale, production des marchés de capitaux, analyse de la conjoncture — et c’est ce dont on avait besoin …

Côté CFPB, la volonté de venir compléter l’enseignement académique sur les volets de la relation client, de la gestion et du développement du portefeuille, avec notamment un module de 3 jours sur la partie propositions commerciales, la pérennisation de la rentabilité. C’est précisément sur ces points qu’il convenait de travailler…

Les collaborateurs sont-ils plus opérationnels au retour de leur formation ?

Absolument. Le cursus se déroulant sur une année, l’apprentissage est très progressif avec à la fois une phase d’acquisition de connaissances et une mise en pratique sur le terrain. S’en suit d’ailleurs un phénomène assez remarquable : passant près d’un an dans le même groupe, les apprenants en viennent spontanément à échanger entre eux les bonnes pratiques, chacun apportant à l’autre. En un mot, le groupe vit.

Y a-t-il une valeur ajoutée au double diplôme Licence Conseiller Clientèle Expert et Conseiller Patrimonial Agence ? (dans la pratique de leur métier, ou dans une dimension plus « psychologique » de valorisation de soi…)

Oui, pour 3 raisons. D’abord, parce que le double diplôme répond à la fois aux attentes de jeunes diplômés qui ont besoin d’asseoir leurs compétences techniques et de collaborateurs de 10/15 ans d’expérience, qui ont besoin d’être valorisés. Ensuite, parce qu’il permet à chacun de trouver ses axes de progrès.

Ainsi, le jeune ayant déjà une bonne connaissance de l’environnement économique gagnera en connaissances techniques, en qualité de relation clientèle ; en contrepoint, le collaborateur ayant quitté depuis longtemps le cadre universitaire sera amené, dans le cadre de sa soutenance, à prendre de la hauteur sur certains sujets. Enfin, parce que le double diplôme conjugue la dimension valorisante d’un diplôme bac + 3 universitaire et la notion de validation des acquis permettant d’exercer un métier.

Quelles raisons vous ont poussé à choisir cette formation du CFPB en formation continue et en partenariat avec une université ?

Avant tout, son contenu. Et aussi le fait de pouvoir offrir une réponse aux bac + 2 qui ont tendance à vouloir poursuivre leurs études alors que nous proposons des postes en alternance dans une optique de recrutement. On peut désormais entrer à bac + 2 chez LCL, faire ses premières armes sur un poste de conseiller clientèle, puis grâce à la licence, se préparer à occuper un poste de conseiller clientèle haut de gamme.

Sachant que cette formation est dispensée dans nombre d’universités en Ile-de- France, que c’est un cursus d’un an — ce qui est un bon format pour «  construire  » quelqu’un, que les retours sont plus que positifs..., je ne vois aucune raison de ne pas poursuivre dans cette voie.

Tags : Témoignages Entreprise Formation diplômante Entreprises Salariés Etudiants